Services de réadaptation en internat - Centre jeunesse de la Montérégie.

Services de réadaptation en internat

Readaptation

La réadaptation en internat vise :

  • à favoriser la reprise et/ou la poursuite du développement du jeune;
  • à l’établissement d’un équilibre viable avec son milieu, familial ou autre, de réinsertion.

Elle se caractérise par :

  • un hébergement avec un encadrement adapté aux besoins et aux problématiques des jeunes en difficulté;
  • des activités, individuelles et de groupe, à des fins développementales et thérapeutiques;
  • un vécu partagé avec des éducateurs à l’intérieur d’une unité de vie;
  • une étroite collaboration avec la famille et les partenaires (le milieu scolaire, les établissements de santé et de services sociaux et les organismes communautaires).

Pour le jeune de 3 à 17 ans (jusqu’à 20 ans pour les jeunes contrevenants) :

  • suivis par un intervenant psychosocial du Centre jeunesse;
  • dont le milieu familial ou substitut éprouve des difficultés importantes, voire des incapacités à exercer ses rôles parentaux (protection, affection, apprentissage, éducation, autorité, identification);
  • présentant des troubles graves de la conduite de type externalisé ou internalisé (la gravité étant en fonction de la persistance, de l’intensité, de la fréquence et du nombre de dimensions touchées);
  • ayant des difficultés graves d’interactions avec son milieu familial (ou substitut), scolaire ou social;
  • ayant une problématique de délinquance.

Selon l’intensité et la gravité de leurs problématiques, les jeunes sont orientés vers le service le plus apte à répondre à leurs besoins. Cinq grands services regroupent l’ensemble des unités de réadaptation en internat :

Service d’accueil et d’évaluation

Ce service accueille, évalue et oriente des jeunes qui ont dû être retirés de leur milieu. Il favorise la stabilisation et la recherche de solutions impliquant le jeune, sa famille et l’intervenant psychosocial. L’évaluation se fait non seulement par une observation du jeune à l’unité, mais elle peut aussi comprendre une observation du milieu familial.

Service de réadaptation en milieu ouvert

Ce service répond aux besoins généraux de réadaptation de la majorité des jeunes hébergés dans nos services. Il peut s’agir d’unités de vie ou de foyers de groupe.

Service de réadaptation en encadrement intensif

Les jeunes hébergés en encadrement intensif participent à des activités cliniques dans un contexte où les fonctions de sécurité et de traitement sont plus intenses. Ce type d’unité s’inscrit en soutien aux différents services d’hébergement et vise des séjours courts, selon des mandats bien déterminés et liés aux difficultés.

Service de traitement individualisé

Les jeunes hébergés dans une unité de traitement individualisé présentent une double problématique :

  • une problématique diagnostiquée en santé mentale1;
  • des troubles graves de la conduite.

Ces jeunes vivent de grandes difficultés d’adaptation, tant au plan du développement de leurs habiletés cognitives, physiques, morales que sociales. L’unité de traitement individualisé vise à leur offrir un milieu de traitement répondant à leurs besoins spécifiques dans le respect de leur individualité.

1 À l’exception du trouble du spectre de l’autisme, de la déficience intellectuelle et du syndrome d’Asperger dont le traitement est sous la responsabilité des Centres de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement (CRDITED).

Service de mise sous garde fermée

Les jeunes qui sont hébergés en mise sous garde fermée ont commis des actes criminels graves ou des récidives multiples.

Ce service vise à :

  • Protéger la société;
  • Neutraliser et prévenir des comportements délinquants;
  • Réadapter les jeunes contrevenants.

La programmation permet aux jeunes de prendre conscience de la gravité de leurs gestes et de vivre une démarche adaptée à leur situation.

Quelques jeunes font également l’objet de « détention provisoire », c’est-à-dire un placement durant la période qui s’étend de la mise en détention pouvant aller jusqu’à la décision du tribunal.

Finalement, des « mandats d’emprisonnement » sont également réalisés pour les mineurs qui refusent ou sont incapables de payer des amendes résultant d’infractions au Code de la route.

Suivez-nous

  • Reseau Social
Plan du site
© 2017 Centre jeunesse de la Montérégie. | Tous droits réservés | Conditions d’utilisation | Votre agence web